Introduction au Terrarium par Jacques Arnoult Rappel : dans le cadre du CAN 50 (cinquantenaire du Cercle Aquariophile de Nancy), une MRT (Machine à Remonter le Temps) a été mise en place. Le principe : reprendre en l'état un article publié dans La PF (Pisciculture Française) et voir "ce que le sujet est devenu"... près de cinquante ans plus tard ! Une quatrième application est proposée ici ; un article du Dr Jacques Arnoult , ancien Président de l'AFA , ancien Directeur de l'Aquarium de Monaco (de 1968 à 1981), note publiée dans la PF N° 18, scannée, reprise ci-dessous en l'état (seule la mise en page a été modifiée pour gagner de la place). En hommage au travail accompli par nos "anciens", commentaires, mises à jour, informations complémentaires... et illustrations couleur sont les bienvenues. Merci d'avance. Denis Terver. Bandeau : Gecko diurne de Madagascar, Phelsuma madagascariensis (voir également ci-dessous), Elevages et Photos G. Eckert . Couverture : amours printanières, Rainette verte, Photo Jacques Six. Jacques Arnoult ( voir sa biographie)

Couple de Gecko diurne de Madagascar de 15cm dans vivarium cubique de 45 cm, adapté au milieu tropical humide (chauffage, brumisations) et équipé d'un indispensable tube UV REPTI-SUN Très territoriaux, il faut se satisfaire d'un couple, déjà relativement délicat à maintenir. Pour le chauffage, utiliser de préférence un câble serpentin placé sous un récipient d'eau ou enterré dans la tourbe. Nourriture à base de nectar (miel), de yaourts fruités, de fruits mûrs écrasés (soigneusement préparés et sans pesticides), de larves de teignes, de petits vers de fanine (vers buffalos) et de grillons du foyer ( Acheta domesticus ). Très rapides, il convient d'être extrêmement attentif lors de l'ouverture des portes ! Il est déconseillé de les manipuler : stress et risques de lésions cutanées, l'épiderme étant très fragile. Pour cette dernière raison il faut éviter tout décor abrasif et maintenir, grâce à de fréquentes pulvérisations, un taux d'humidité très élevé, sans oublier une hygiène parfaite. Feuillage synthétique, gants vinyl, lavage des mains... Texte et photos Guillaume Eckert .
A propos de la note de Jacques Arnoult, par Guillaume Eckert. Depuis 1969, les bases ou « fondamentaux » de cette passion n’ont pas changés. Très voisine de l’aquariophilie, la terrariophilie vise à maintenir et à reproduire de petits animaux dans des conditions de captivité optimales. Il peut paraître paradoxal d’associer les termes captivité et optimale : en captivité, les animaux sont moins exposés aux risques de parasitisme, de prédation, de maladies… Il en résulte de bonnes longévités, peut-être meilleures que dans la Nature. En fait, il est difficile de comparer ces deux conditions, opposées. Les évolutions techniques, les connaissances et la mondialisation ont favorisé l’expansion de ce loisir, qui permet à l'amateur de s’évader un peu de son Monde réel de béton et d’acier, ou virtuel d’écrans et de câbles, pour des rapports plus concrets et directs avec les petites ou moyennes, parfois grosses bêtes, écailleuses ou velues, molles, chitineuses, rampantes ou sautantes, que les nouvelles générations connaîtront peut être davantage via Internet que dans la Nature, ou dans les vivariums ?! La Terrariophilie contribue à promouvoir le respect du Vivant, à préserver les espèces en danger ou qui se raréfient, à sauvegarder les biotopes par une gestion raisonnable et rationnelle. La maintenance et l’élevage de spécimens permettent bon nombre d'observations, souvent insolites, mais aussi de découvrir des mœurs très discrètes, de mettre en lumière des comportements difficiles, voire impossible à observer sur le Terrain, dans la Nature, en raison de conditions souvent hostiles des milieux (zones tropicales désertiques, ou jungles). Tout terrariophile qui se respecte doit, toutefois, pouvoir consacrer à son hobby, à minima : - du temps = nettoyage, entretien, alimentation, hydratation, soins divers (aspects qualitatifs et quantitatifs essentiels au succès des élevages). - de l’espace = il incombe de dimensionner le vivarium en fonction de l’espèce choisie ; ce n’est pas à l’espèce à s’adapter au vivarium (risque de "bonsaïsation", voire de stress lié au manque d’espace vital). - de l’argent = "quand on aime, on ne compte pas" dit l'adage ! La terrariophilie reste néanmoins un loisir relativement onéreux. Si l'on veut « assurer» il faut investir et le matériel de base (vivarium, chauffage, éclairage, décors..) n’est pas donné. Sans compter l'acquisition des animaux, il faut également prévoir un solide budget de fonctionnement ! Frais de chauffage, d'éclairage et d’alimentation (achats de grillons, de souris et de proies, si elles ne sont pas élevées). En résumé : facteurs limitants = Temps-Espace-Argent. Facteurs encourageants = Petits, moyens ou gros compagnons, présence plus ou moins « affective » : cas des Geckos léopards et Dragons barbus d’Australie, se laissant manipuler, caresser… sans mordre. Mais le plus valorisant reste les observations, parfois inédites (aspects éthologiques en particulier) que l'on peut partager dans un cadre associatif, publier dans des péridiques spécialisés, partager avec des Laboratoires de Recherche.. La beauté incontestable de certaines espèces-passion-vocation offre en outre la possibilité, au contact d' animaux "vrais" et qui ne mentent pas, de s’évader d’un monde pour le moins "rude" et souvent peu respectueux; une indispensable bulle d'oxygène en quelque sorte !
Festival de mots Biodiversité Maldives Festival de sons Biographies Festival d'images Nancy tropical Poissons des eaux douces de France Album Vie - identification 1 Vie - identification 2 Données écologiques, pisciculture et lexique Liste des espèces Fiches aquariologiques Machine à remonter le temps Colisa chuna Fundule bleu Polycentrus Discus Terrarium Retrospectives (vidéos) Vidéo Stella La Méditerranée Gilbert Fournier Groupe des rescapés Vincent Labat Les Océanautes L'eau de là Son et lumière des poissons électriques Jumelages Nancy Liège 1972 Le Dr HR Axelrod à Nancy en 1976 Voyage à Berlin en 1977 Aquaphone 1989 Les 50 ans du C.A.N. Affiche - Programme Album Parmantier Album Poissons Album Salvé Aquaphone AccueilCopyright 2016
www.denis-terver.fr
Contact