Polypes de la Méduse Aurélie (Aurelia aurita) . Photo D. Terver - G. Eckert
Liens = http://fr.wikipedia.org/wiki/Nemopilema_nomurai http://pioneerunion.ca.schoolwebpages.com/education/components/scrapbook/default.php?sectiondetailid=2757&linkid=nav-menu-container-4-12761 Vidéo = http://www.youtube.com/watch?v=4wK3BNNuCCw
Nemopilema nomurai Kishinouye, 1922, Méduse de Nomura. La Méduse de Nomura ou Méduse géante, originaire des mers de Chine et du Japon, a longtemps été considérée comme la plus grande Méduse du monde avec un diamètre d’ombrelle pouvant dépasser les 2 m pour un poids total de plus de 200 Kg ! Sa principale concurrente, Cyanea capillata du Pacifique Est lui dispute désormais cette première place. Depuis 1958, les régions de l’Ouest de Japon et en particulier celle d’Echizen (les japonais l’appellent Méduse d’Echizen), sont régulièrement touchées par des proliférations excessives et très spectaculaires vu la taille des spécimens. Les filets de pêche des chalutiers sont alors encombrés d’énormes méduses qui se comptent par milliers ! Le venin des cnidocystes, à priori peu toxique pour l’homme, peut néanmoins s’avérer très dangereux, la quantité remplaçant la qualité ! Vu la taille, dommage que les qualités gustatives ne soient pas, hélas, au rendez-vous ! L’équipe du Dr K. Ushida ( http://pubs.acs.org/doi/full/10.1021/np060341b), a toutefois trouvé une utilisation possible : l’extraction de Mucine, un émulsifiant utilisé, entre autre, en cosmétique (en remplacement des mucines d’origine bovine ou ovine). Affaire à suivre…
Page 21
Comme chez la plupart des Méduses vraies, les sexes sont séparés et le cycle vital de cette méduse géante est proche de celui d’Aurélie : œufs innombrables vu la taille des spécimens, donnant une planule qui se fixe après une semaine sur substrat solide, polype fortement pédonculé pouvant se diviser, scyphistome susceptible de se cloner et de produire, par strobilation, de nombreuses éphyrules… Bref, toutes les conditions sont réunies pour démultiplier les chances de se reproduire, l’augmentation de la température liée au réchauffement climatique, la surpêche limitant les prédateurs et la pollution organique excessive favorisant les blooms planctoniques, accentuant les risques de prolifération.
Fig. 53. - Nemopilema nomurai . Image du Net = http://www.cnes-jeunes.fr/web/CNES-Jeunes-fr/9135-nomura-le-mystere-des-profondeurs.php
Famille des Stomolophidés (Séméostomes).

Festival de mots : Aurélie Part.1 p. 01 - p. 02 - p.03 - p. 04 - p. 05 - p. 06 - p. 07 Part.2 p. 08 - p. 09 - p. 10 - p. 11 - p. 12 - p. 13 - p. 14 - p. 15 - p. 16 - p. 17 - p. 18 - p. 19 - p. 20 - p. 21 - Part. 3 p . 22 - p. 23 - p. 24 - p. 25 - p. 26 - p. 27 - p. 28 - p. 29 - p. 30 - Partie 4. p. 31 - p. 32 - p. 33 - p. 34 - p. 35 -
Festival de mots Biodiversité Maldives Festival de sons Biographies Festival d'images Nancy tropical Poissons des eaux douces de France Album Vie - identification 1 Vie - identification 2 Données écologiques, pisciculture et lexique Liste des espèces Fiches aquariologiques Machine à remonter le temps Colisa chuna Fundule bleu Polycentrus Discus Terrarium Retrospectives (vidéos) Vidéo Stella La Méditerranée Gilbert Fournier Groupe des rescapés Vincent Labat Les Océanautes L'eau de là Son et lumière des poissons électriques Jumelages Nancy Liège 1972 Le Dr HR Axelrod à Nancy en 1976 Voyage à Berlin en 1977 Aquaphone 1989 Les 50 ans du C.A.N. Affiche - Programme Album Parmantier Album Poissons Album Salvé Aquaphone AccueilCopyright 2016
www.denis-terver.fr
Contact